Créer un site internet

Sucre, 24 et 25 juillet 2009

Ensuite...direction Sucre au sud...La capitale administrative de la Bolivie est une jolie ville coloniale, surnommée "la ville blanche", comme sa cousine péruvienne Arequipa.

A notre arrivée dans la ville, les toits en tuiles et les murs blancs nous rappellent l'Espagne. Cette impression est renforcée par une pauvreté beaucoup moins apparente qu'ailleurs. La ville abrite un nombre impressionnant d'églises et quelques couvents. Nous apprécions entre autres le couvent de la Recoleta et l'église de la Merced. Sucre a gardé le charme d'une ville coloniale. Les bâtiments sont bas et, pour la plupart, peints en blanc. Les balcons sculptés décorent les façades, la ville est très agréable et nous décidons de flâner au gré des rues sans but précis...Siège du secteur judiciaire du pays, Sucre n'a de capitale que son nom marqué dans la constitution du pays. Depuis plus d'un siècle, La Paz accueille les secteurs législatif et exécutif, ainsi que la domiciliation du président. Mais Sucre, les habitants sont formels, est la capitale de la Bolivie ! Jeux de rivalités donc, qui est expliqué en détail à la «Casa de la Libertad » ancien bâtiment jésuite, qui a accueilli les premières assemblées Boliviennes. Sucre fût en effet la première ville de l'indépendance de la Bolivie.

Nous visiterons un petit musée qui offre une belle collection de masques traditionnels boliviens. Sucre possède également de beaux parcs, comme le parc Bolivar avec sa petite tour métallique style tour Eiffel, en bien plus petite, et ses nombreux jeux pour enfants où les filles se sont bien défoulées...nous assisterons également à un « show des fontaines » en musique très agréable...

    

sucre

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site