Créer un site internet

Thaïlande, novembre 2009

Après notre semaine de plongé à Kho Lanta, nous nous sommes éloignés des chemins touristiques pour voir de plus près la vraie Thaïlande, nous nous sommes dirigés vers la côte Sud Est au bord du golf de Siam, dans la province de Narkhon Sri Thamarat qui est recouverte de montagnes. Sa côte dessine de belles plages et des grottes, des cascades se cachent à l'intérieur des terres dans les forêts.
Dans de la ville de Nakhon Sri Thamarat, le « Wat Phra Mahathat » est le plus grand temple du sud, comparable au temple « Wat Pho » de Bangkok. Il y a plus de mille ans, la reine Hem Chala aurait été la fondatrice de ce sanctuaire et l'esprit de cette reine l'habiterait pour veiller sur les habitants de la ville. La ville est calme, le temple paisible et majestueux... 
   

Nous avons également au détour des rues trouvé la maison de Subin Suchard, un artiste en matière de théâtre d'ombres. Un don transmis de père en fils dans la famille. Il a ouvert chez lui un petit musée de la marionnette et continu à offrir des représentations aux visiteurs qui arrivent jusqu'à chez lui. On a pu également assister à la fabrication des minutieuses marionnettes... (Malheureusement nous n'avons pas de photos de ce lieu fantastique car notre appareil nous à lâché en route !!! espérons qu'on pourra le réparer !)
Dans cette ville, nous avons eu aussi la chance de rencontrer Man croisée dans la rue, en fin d'après midi et qui nous a invité chez elle à manger pour le plaisir de partager et parce qu'il lui fallait faire quelque chose pour nous, elle le savait !!! Cette institutrice, attentive au bien être de ses élèves, ne pouvais nous laisser là sans nous aider... car comme elle dit : « vous venez de si loin pour nous rencontrer, il faut bien vous recevoir et vous aider...c'est la moindre des choses ! »

Après donc, cette belle leçon de vie, nous sommes remontés à Surin pour voir d'un peu plus près les éléphants... La petite ville de Surin, au nord de Bangkok, est en effet célèbre pour l'un des festivals les plus connus de Thaïlande. En l'honneur des éléphants, le symbole ! (Il faut savoir que l'éléphant est en Thaïlande ce que le coq est en France : un symbole indissociable de l'image du pays, mais sans doute plus encore...visiblement Surin a bien compris cela !)
Ce festival spectaculaire, décalé et hyper populaire, accueille des centaines de pachydermes et le double de touristes...Voire, un peu trop de touristes !! . Mais en se retirant un peu des shows grand public, on découvre une technique de dressage impressionnante, des éléphants richement décorés, des matchs de football dans une superbe ambiance, et lorsque cet animal XXL manie le ballon, le spectacle est tout simplement impressionnant ...

 Les amateurs de foot vous le diront : « Les éléphants possèdent une solide défense...parfois même un peu trop trompeuse !! » =)
 
Autre surprise à la mode Thaï, nous nous sommes retrouvés invités dans la tribune d'honneur de ce festival pour un soir! Lorsque nous sommes arrivée dans la salle pleine à craquer juste pour voir ce qui s'y passait, une jeune fille de l'organisation est gentiment venue à notre rencontre et nous a proposé de nous aider à nous trouver une place... n'en trouvant pas dans la salle, elle nous a gentiment placé dans la tribune d'honneur avec la municipalité, les personnes de la région et les personnalités invitées !!!! Il restait des places là donc normal pour elle de nous en faire profiter...nous sommes des invités pour tous dans ce beau pays !!!! Incroyable ! On s'est donc retrouvés aux premières loges dans une soirée show style Miss France (même les médias et photographes nous enviait tellement on était bien placés !!) décidément « à chaque jour ses bonnes surprises » est ici vraiment la devise !!
                  

Nous avons ensuite fait route vers l'ouest, direction Sukhothai en faisant une halte à Khon Kaen pour acheter nos visas au consulat du Laos...
SUKHOTHAI fût, en fait, la première capitale du SIAM (ancien nom de la Thaïlande) entre le XIIIème et XVème siècle. La ville est partagée en 2 : NEW SUKHOTHAI, la ville moderne et OLD CITY, la vieille ville, qui se situe à 10 km. En fait, l'intérêt de la halte ici ne réside que dans la visite de la vieille ville qui est l'un des plus beaux sites archéologiques de Thaïlande. La ville nouvelle n'a aucun charme et peu d'intérêt... si ce n'est pour la variété de logements pas chers et ses petites gargotes pour manger... Nous nous sommes installés dans la petite pension de famille « River View » une maison en teck sur pilotis au bord de la rivière entre une école et un temple dans un jardin fleuri, décoré de petits bassins d'eau avec des nénuphars et des poissons rafraichissent l'atmosphère. Une maison tenue par Jacques, français, et sa femme Nam, Thaï, tous deux très sympathiques. Nous en avons profité pour nous poser et faire deux journées de devoirs avec pause récré à la piscine municipale toute proche 

    

rencontre inattendue avec Terra, moine du temple près de l'auberge, il nous a expliqué ce qu'est sa vie et fait visité le temple...

   

et... Pour une journée, nous avons rejoints la vieille ville dans une petite camionnette au milieu des herbes, des épices et des concombres des villageois qui viennent vendre leurs produits au marché.
La vieille ville est en fait un parc historique de 70 km2 qui englobe les ruines et les anciens murs de la cité. Donc beaucoup de temples, en plus ou moins bon état ( voir photos ), des représentations diverses de Bouddha et surtout le plaisir de se balader dans un parc vraiment sublime avec beaucoup de plans d'eau.... Au passage, SUKHOTHAI veut dire Naissance du Bonheur alors forcement ceci expliquant cela, on ne peut que s'y sentir bien !!
Nous avons, pour l'occasion, loué des vélos pour nous déplacer plus facilement et en avant jeunesse... nous sommes partis pour une journée découverte au dédale des chemins du parc...
Nos montures d'un jour :

La visite du site est très agréable et elle permet de percevoir le mode de vie et l'aura de ce royaume pendant près de deux siècles. Dès le XIIème, des gens du peuple du Yunnan (Chine), sous le nom de Thaï (les hommes libre), s'installèrent dans cet état Khmer. Un prince Thaï marié à une Khmère se révolta contre le pouvoir central et créa son propre royaume : le royaume de Sukhothaï...
Tous les « WAT » sont des temples, mais leur origine peut être différente, khmère ou hindouiste. (Pour plus d'info. sur les temples voir dans culture d'ailleurs dans l'espace enfants)

Le Wat Mahathat
C'est l'édifie le plus important du site. Il fût conçu vers 1240, il est cerné par des douves et était réservé aux dévotions de la famille royale. Le Chedi principal renferme des reliques du Bouddha
 
Le Wat Si Sawai
Fondé au 12ème siècle, ce sanctuaire est dédié au dieu hindou Shiva. Il a pour origine un sanctuaire Khmer converti en temple Bouddhique comme en témoigne les trois « prang » en épi alignés. On voit bien ici les différences dans l'architecture...
 
Le Wat Tra Phong Ngoen
Avec un « Chedi » en forme de lotus et une vue splendide sur le lac et ses nénuphars...
 
Le Wat Sa Si entouré d'eau, sur un petit îlot, on y accède par une charmante passerelle et sur sa pelouse on rencontre un bouddha en marche très élégant.
 

Le monument dédié au célèbre et très apprécié roi Ramkhamhaeng
Avec une jolie cloche qui fût érigée pour perpétuer le souvenir du bon roi qui a gouverné son royaume dans un souci de paix, de justice et d'amour... elle est appelée la « cloche de la joie » et symbolise la paix et la grandeur de la Thaïlande. Son carillon résonne dans le cœur des gens comme un espoir de paix !
 
A l'extérieur des remparts :
Le Wat Tra Phang Thong
qui accueille encore des moines et l'empreinte de pied du Bouddha (non pas ses Tongs !!)
 
Le Wat Chang Lom et ses éléphants

Temple d'influence cinghalaise, ce sanctuaire doit son nom aux 36 éléphants qui paradent sur son imposant « Chedi ».
  
Le Wat Phra Phai Luang l'un des plus ancien du site. Fondé par les khmers au XIIème...

Le Wat Sri Chum qui ressemble plus à un blaukhaus qu'a un temple de l'extérieur mais qui abrite un énorme et majestueux Bouddha de 12m !

 
Et à quelques kilomètres plus loin, après une balade bien agréable dans les rizières :
Le Wat Saphan Hin
avec un intéressant chemin de grosses pierres surélevé qui mène à un bouddha debout de plusieurs mètres...

 

couché de soleil sur le parc :

  

Après Sukhothai, direction le Nord pour Chiang Raï notre dernière halte Thaï avant le Laos. Nous arrivons un samedi, jours de fête pour les habitants. Cette ville semble plutôt triste au premier abord mais on y découvre rapidement une animation, une joie de vivre débordante et des marchés animés et colorés aussi bien de jour que de nuit.
 
Ce lieu est aussi le point de départ vers la région du triangle d'or que nous avons exploré dans une jeep de location par une belle journée ensoleillée : une balade extraordinaire dans une région qui n'est plus vierge mais qui reste très belle.
  Nous avons commencé notre journée par une promenade dans les montagnes à la rencontre des différentes ethnies des villages des alentours. Appelées « Chao Khao » (peuples des montagnes) par les Thaïlandais des plaines, les ethnies forment plusieurs groupes avec des identités culturelles très différentes (langues, costumes, croyance religieuse, traditions, etc.)
Ces populations ont pour origine la Chine, le sud du Tibet et le Myanmar(Birmanie). Elles sont arrivées dans la région depuis le début du XIXème siècle fuyant les guerres, la famine et les discriminations... Elles demeurent dans des villages éloignés presque coupées du monde et vivent principalement de l'agriculture et/ou de l'artisanat.
Lors de cette balade à travers les montagnes, nous avons rencontré quelques une de ces tribus :
Les Lahu shi balah c'est l'une des ethnies les mieux assimilée, ce qui leur a permis d'acquérir une certaine indépendance économique. En majorité animistes ou chrétiens, ils se divisent en plusieurs groupes linguistiques : les Lahu noirs, les Lahu rouges et une minorité de Lahu jaunes....

 
Les Akhas qui se distinguent par les costumes éblouissants des femmes. Elles portent de longues tuniques noires à manches longues avec des jupes et guêtres décorées de broderies et de perles, une ceinture d'argent et une coiffe magnifique ornée de plumes, de rubans et d'éléments en argent. Cette tribu est animiste comme la plupart des tribus des montagnes et voue un culte aux esprits, à la nature et aux ancêtres. Ils pratiquent toujours des rites comme le sacrifice d'animaux.

 
Les Karen qui constituent la principale ethnie dans ces montagnes. Elle comprend plusieurs sous groupes : les Sgaw, les Pwo et les Kayau qui vivent près de la frontière birmane. On les distingue selon la couleur de leurs vêtements Karen blancs, Karen noirs et Karen rouges. Les femmes portent des costumes adroitement tissés. Les karen forment des groupes bien structurés, ils vivent généralement dans les plaines et pratiquent la culture alternée...
Nous avons rencontré Les Kayau Karen : des femmes aux grandes oreilles, qui portent d'énormes anneaux dans le lobe de l'oreille, ce qui écartent fortement le lobe et donne un trou impressionnant.

 

Les Padong (ou Karen au long cou) La tribu des femmes au long cou, surnommée ainsi parce qu'elles ont pour tradition de porter plusieurs anneaux à leur cou.
Cette coutume pourrait avoir une des deux origines suivantes : la première étant un ancien moyen de protection des femmes contre les attaques des nombreux tigres présents à l'époque (en effet, les femmes portaient des colliers non seulement au cou mais aussi le long de leurs bras et jambes).
La seconde est plus mystique, consiste à croire que les filles naissant un mercredi de pleine lune devaient porter les colliers pour porter chance à sa famille et au village.
Ces femmes, appelées femmes au long cou, commencent dès l'âge de cinq ans à porter ce système d'anneaux d'un poids initial de 1 kg. Puis, plus tard les anneaux sont retirés et remplacés par des nouveaux plus longs et plus lourds, qui peuvent peser jusqu'à 12 kg. Le fait de retirer les anneaux n'engendre aucun dangers et les femmes les changent plusieurs fois durant leur vie mais elles gardent jusqu'à la fin de leur jour un collier au cou.

 
Pour la seconde partie de la journée, nous sommes allés dans la zone dite du triangle d'or, appelée également « région des trois frontières » car c'est là que se rejoigne celle de la Thaïlande, de Laos et de du Myanmar (ex-Birmanie). Environ la moitié de l'opium illicite consommé dans le monde vient, soi disant de cette région qui doit son nom à la forme de triangle que forme la zone des trois frontières et à l'or que rapporte l'opium depuis toujours et qui était par le passé payé avec de l'or. Nous avons aussi visité le petit mais sympathique musée de l'opium où nous avons appris plein de choses...
  

Ainsi se termine notre première étape Thaï. Comme vous pouvez vous en douter... Nous avons eu un gros coup de cœur pour ce pays et surtout pour ce peuple généreux. Comme le disait Shantidéva (Moine, philosophe et poète indien du VIIIe siècle) : « L'origine de toute joie en ce monde est la quête du bonheur d'autrui... » Voila bien ce qui caractérise tout le peuple Thaï ... Nous avons découvert ici plus qu'un pays, à chaque coin de rues, nous avons pu rencontrer l'âme des Thaïlandais... L'essentiel se trouve dans ces pages ouvertes, dans la rue, la ville, sur le chemin où chacun et chacune rit sans penser au lendemain et pourquoi y penserait-on ? Pour s'en inquiéter ?
L'âme thaïlandaise est partout sur notre chemin, pour nous rappeler que rien n'est permanent, qu'hier est l'avenir de demain, mais que demain n'est déjà plus.
Notre privilège a été de pouvoir approcher cette joie de vivre, cette capacité à être portée par une suprême conscience ou inconscience d'un monde merveilleux... En un mois en Thaïlande nous avons pu partager et sentir en nous même, que les lignes bougent, que l'on n'est plus tout à fait les même, mais déjà des être plein de compassion et surtout plein d'espérance en la nature humaine.
L'essentiel se trouve dans ces rencontres que l'on fait, où que l'on soit, avec des personnes simples et généreuses comme celle de Man à Nakhon Sri Thamarat, de Terra moine à Sukhothai qui nous a expliqué sa vie avec simplicité et nous a fait visité le temple ou il vit jusqu'à sa chambre....et de tant d'autres encore !

Nous prenons maintenant la route vers lle Laos où nous rejoindrons Luang Prabang après deux jours de navigation sur le Mékong...

à bientôt pour de nouvelles aventures !

Une pensée pour vous qui affrontez la décembre, ... nous on a un peu du mal à réaliser, on ne se sent pas trop proche de tout ça ici et être en short et T-shirt sous 35° tous les jours ça n'arrange rien !!
On vous souhaite bon courage pour l'hiver à venir et surtout plein de réussite. Que ces moments de fêtes soient un réel bonheur... Faites vous plaisir et faites plaisirs à tous vos proches !!
Bizzzzzzzz
Les aubourg du monde ! 

ts

Commentaires (2)

1. CLAUDETTE 07/12/2009

Que vous êtes belles les filles et souriantes
on vous envie !!!
que de belles photos !!
je vous embrasse tous les 4

2. jaja et michel 17/01/2010

avons bien recu les voeux vous souhaitons une bonne continuation et vous embrassons

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site